Introduction

Les dangers naturels regroupent tous les processus susceptibles d'engendrer une menace pour la vie humaine, des dommages pour l'environnement ou des biens matériels, de compromettre des ressources ou des services essentiels. Les données de base (cartes de danger)  relatives aux dangers naturels sont d'autant plus nécessaires que ces processus influencent à différents niveaux notre vie quotidienne : protection des personnes et des biens, restrictions à la propriété, développement économique des régions.

Depuis 1991, la législation sur les forêts (LFo) et l'aménagement des cours d'eau (LACE) obligent les cantons à établir des cartes de danger dans les domaines de l'eau, la neige et la géologie et à en faire appliquer les principes au niveau de l'aménagement du territoire (plans directeurs et plans d'affectation).

En matière de dangers géologiques, les cartes de danger concernent pour l'essentiel les instabilités de terrain (processus gravitaires) :

    • chutes de pierres et de blocs
    • éboulements
    • glissements de terrain
    • écroulements
    • tassements
    • effondrements
    • coulées boueuses 
Chutes de pierres
 Eboulement de Randa Glissement de terrain 

 Chutes de pierres et de blocs

(photo : J.-D. Rouiller)

Ecroulement

Bergsurz Randa

 Glissement de terrain

(photo : schw. Luftwaffe)

 Coulée boueuse  Affaissement

 Coulées boueuses

(photo : R. Loat)

 Effondrement

(photo : F. Widmer)

 

En Suisse, les zones affectées par des instabilités de terrains représentent près de 6 à 8% du territoire.

Dans le canton du Valais, l'établissement des cartes de dangers géologiques, débuté il y a une vingtaine d'années, s'est rapidement développé et affiné au cours des années 90 avec l'élaboration conjointe de la méthodologie d'auscultation des falaises et de détection des éboulements MATTEROCK (CREALP, 1998), II) et des recommandations fédérales pour la prise en compte des dangers dus aux mouvements de terrain (OFAT, OFEE, OFEFP, 1997).

© 2014 CREALP - Sion