Dépôts quaternaires

Dépôts quaternaires

Exploitation et valorisation des données quaternaires de la Vallée du Rhône - Des enjeux multiples

90% de l’utilisation du sol en Suisse intéresse le proche sous-sol, siège de dépôts quaternaires. Constitués essentiellement de roches meubles, ces terrains constituent des gisements de matières premières variées (eau, matières premières minérales, énergie géothermique). Leur nature géologique détermine par ailleurs certaines propriétés du sol qui entrent en ligne de compte pour l’exploitation des ressources naturelles (hydrogéologie, géothermie), pour la réalisation d’ouvrages, souterrains ou non (géotechnique), ou encore pour la prévention des dangers naturels (p. ex. risque sismique - effet de site).

Le cadastre cantonal des sondages géologiques (Géocadastre) permet aujourd’hui d’exploiter ces données quaternaires compilées et interprétées par les géologues travaillant dans les bureaux d’études. Le travail du CREALP est de valoriser ces données locales à travers une approche globale qui s'appuie sur une utilisation à plus large échelle de ces informations. Il participe ainsi à différents projets portant sur la valorisation à l’échelle régionale, cantonale et nationale des données du sous-sol, qui vise à résoudre des problématiques scientifiques variées.

quaternaire illus log

 

Extrait d'un log de forage - Vallée du Rhône, Valais
BEG)

GeoQUAT : Un système d'information national sur la géologie du Quaternaire | Suisse

Le Service géologique national (SGN) a lancé en 2014 le projet GeoQuat qui vise à implémenter d’ici 2017 un système d’information national sur la géologie du Quaternaire. Ce système d’information doit permettre la visualisation, l’analyse et la modélisation 3D des données du sous-sol. La création d’une base de données nationale sur les roches meubles quaternaires constitue la première étape du projet. Elle doit permettre de structurer et d’harmoniser l’information extraite des forages géologiques, d’en faciliter la collecte et la saisie, et d’offrir une solution de gestion centralisée. Pour la mise en œuvre de cette base de données, 4 régions-pilotes - Visp (VS), Birrfeld – AG, Aaretal (BE), et Vierwaldstätersee  (NW, OW, SZ, LU, ZG) - ont été sélectionnées pour le développement de produits ciblés (p.ex. modèles géologiques, hydrauliques et hydrogéologiques 3D) sur des problématiques particulières, telles que la pollution des eaux souterraines, la gestion des risques sismiques ou encore la gestion des ressources naturelles.

Sur mandat du SGN, le CREALP a offert un appui scientifique et technique pour la compilation et le traitement numérique des données de forages rattachés à la région-pilote de Visp. Plus de 600 forages ont été extraits du Géocadastre et traités selon le modèle de données développé et fourni par le SGN.

Le projet GeoQuat est mené en partenariat avec les offices fédéraux (OFEV, OFEN), les Cantons,  les commissions fédérales (SGPK, SGTK), les hautes-écoles (UNIBE, ETHZ), et différents partenaires privés (Nagra, Holcim, bureaux d’études).

Groundwasserproblematik Visp | Valais

De fin 2011 à fin 2013, la ville de Visp a été confrontée à une élévation exceptionnelle du niveau de la nappe phréatique atteignant localement près de 2.00 m en basses-eaux et  1.50 m en hautes-eaux. Face aux problèmes engendrés, le Canton du Valais, en collaboration avec la commune de Visp, a mandaté une expertise afin d’identifier l’origine de ces remontées de nappe via une analyse détaillée des données d’observation à disposition. Dans le cadre de cette étude, le Service de la protection de l’environnement (SPE) a confié à la société Deltares le développement d’un modèle d’écoulement 3D du bassin de Visp dans le but d’obtenir une meilleure compréhension du système aquifère et de quantifier la part relative des différents facteurs régissant son fonctionnement et son alimentation.

Le CREALP a, de son côté, été chargé de fournir les données géologiques de base nécessaires à l’élaboration et à la paramétrisation du modèle de réservoir (remplissage et perméabilité). C’est dans ce but que près de 250 forages, directement extraits du Géocadastre, ont fait l’objet d’un traitement approfondi, à partir de l’information géologique originale consignée dans les logs de forage. Chaque horizon litho-stratigraphique s’est vu attribué un code lithologique (dépôts d’inondation, fluviatiles, marécageux, etc.), un code hydrogéologique (aquifère confiné ou non confiné, aquitard, etc.), ainsi qu’un litho-k code.

La méthode des litho-k codes consiste à estimer la valeur de perméabilité des terrains quaternaires meubles sur la base d’éléments lithologiques. Cette méthode a été développée par le TNO-NITG et implémentée dans la base de données hydrogéologiques cantonale REGIS (Canton du Valais).

quaternaire illus litho

Représentation 3D des données de forages - codification lithologique des horizons litho-stratigraphiques (projet Groundwasserproblematik Visp, SPE, Deltares, 2015)

 

quaternaire illus hydrogeo

Représentation 3D des données de forages - codification hydrogéologique des horizons litho-stratigraphiques (projet Groundwasserproblematik Visp, SPE, Deltares, 2015)

 

Contacts :
Pascal Ornstein
+41 27 607 11 87
Envoyer un message
© 2018 CREALP - Sion